Community Health

Funding level: Up to $50,000

Description

La Maison Aube-Lumière est une maison des soins palliatifs pour les personnes atteintes de cancer en fin de vie située à Sherbrooke. La Maison accueille annuellement près de 200 patients et leurs proches pour vivre des derniers moments de vie dans un endroit lumineux, empreint de chaleur et de sourires.

La Maison Aube-Lumière souhaite réaliser un vaste projet de jardin thérapeutique pour les patients, leurs proches, les bénévoles et les employés de La Maison, ce qui représente près de 2500 personnes par année. Le projet consiste à construire un jardin thérapeutique à l’arrière de La Maison. Ce jardin comprendra un accès pavé afin que les patients puissent y accéder avec leur lit thérapeutique à partir d’un des salons de La Maison. Au cœur du jardin, se trouvera une pergola pouvant accueillir le patient et ses proches. Le jardin thérapeutique comprendra des zones bien définies : une zone de plantes potagères, pommiers et petits fruits, une zone de végétaux aromatiques telle que lavande, une zone d’eau avec une fontaine d’eau et nichoirs d’oiseaux. Le tout sera évidemment complété par des îlots de plantes et de fleurs. Le jardin thérapeutique sera également complètement éclairé pour une utilisation optimale.

Chaque zone est savamment élaborée pour procurer des bénéfices particuliers chez les utilisateurs du jardin. Que ce soit par les odeurs, les bruits de cascade d’eau et le chant des oiseaux ou par les fruits qu’il est possible de cueillir, les utilisateurs du jardin peuvent se reconnecter avec la nature et laisser le bien-être et la douceur les envelopper. Dans un contexte de soins de santé, l’accès à la nature n’est pas un luxe. C’est une méthode éprouvée pour diminuer le stress et l’anxiété et augmenter le niveau de bien-être et de confort. C’est ce que l’on nomme l’hortithérapie. Cette philosophie de soins est souvent en lien avec la guérison. Toutefois, les bénéfices réels de santé obtenus par l’utilisation d’un jardin thérapeutique s’appliquent tout à fait à la fin de vie. Qu’y a-t-il de plus anxiogène que la fin de vie?

On retrouve de plus en plus de jardins thérapeutiques dans les milieux hospitaliers puisque plusieurs études scientifiques démontrent les bienfaits psychologiques, émotionnels et physiologiques de ces jardins chez les patients. L’accès à la nature augmente significativement des sentiments positifs chez les patients et réduit les émotions comme la crainte, l’angoisse, la tristesse. Des impacts positifs se font même sentir au niveau physiologique par une diminution de la tension artérielle, de l’activité cardiaque et des tensions musculaires. Ce sont des grands bénéfices pour le simple fait de côtoyer la nature. Quand il reste peu de temps à vivre, chaque petit geste compte au centuple!

Dans un contexte de soins de fin de vie, notre jardin thérapeutique permettra aux patients et aux familles de se détendre, de diminuer l’anxiété et l’angoisse liée aux étapes du deuil, tout en permettant aux patients de prendre de l’air frais, de profiter des rayons du soleil, d’écouter le chant des oiseaux. Durant les derniers moments de la vie, toutes ces petites choses ont un impact considérable sur la qualité de vie et le bien-être du patient et de ses proches.

Le projet de jardin thérapeutique sera réalisé en partenariat avec les étudiants et les enseignants du programme « Horticulture et jardinerie » et du programme « Aménagement paysager» du Centre de formation professionnelle de Coaticook (CRIFA). La main d’œuvre pour les volets conception et réalisation sera complètement assumée par l’institution d’enseignement. En plus de faire une différence durable dans le milieu sherbrookois, ce projet sera développé par des gens de la communauté dans un contexte d’éducation et de formation.

Plusieurs médecins, ainsi que la direction du CHUS, appuient le projet de jardin thérapeutique pour les bénéfices tangibles d’un tel projet pour les patients et leurs proches.

La Maison Aube-Lumière

Location: Sherbrooke

Back to the projects